Romans

La boulangerie de la rue des dimanches


Auteur : Alexis Galmot
Illustrateur : Till Charlier
Éditeur : Grasset-Jeunesse
Date de parution : 2011
A partir de 8 ans


La_boulangerie_de_la_rue_des_dimanches

Prenez un boulanger, une baguette pas trop cuite et une religieuse au chocolat, ajoutez y une horloge capricieuse et un quartier à la Amélie Poulain, assaisonnez le tout de Rn'B américain et de Vivaldi, mélangez bien et présentez le dans un joli roman très judicieusement illustré.
Vous obtiendrez "La boulangerie de la rue des dimanches", un livre très original vr
aiment très très réussi, je me suis régalée !
Alexis Galmot a participé depuis 1990 à l'écriture de longs métrages pour le cinéma dont le péril jeune de Klapisch. La boulangerie de la rue des dimanches est son premier texte jeunesse.

Peine maximale

Auteur : Anne Vantal
Editeur : Actes sud (DoAdo)
Date de parution : 2010
A partir de 13 ans

peine_maximale

Une cour d'assises. Sur le banc des accusés : Kolia, jeune homme jusque là sans histoire, comparaît pour vol et enlèvement sur mineur de moins de 15 ans. Face à lui : le président et ses assesseurs, les avocats, le procureur, les parents de la victime, les témoins, les experts, les neufs jurés, ses deux soeurs Anna et Léna, accusée, elle, de complicité.
Trois jours de jugement. Trois jours d'audiences, de plaidoiries, de réquisitoires jusqu'à la délibération en enfin le verdict. Trois jours où tous les protagonistes prennent la parole, mêlent leurs voix, commentent l'avancée du procès, livrent leurs sentiments, des bouts de leur vie, leurs opinions, leurs émotions, leurs doutes et leurs troubles.
Trois jours plongés au coeur d'un procès.
Trois jours pour se forger une intime conviction.
Un roman noir implacable, impeccable, captivant.

Saia

Auteur : Jean-François Chabas
Editeur : Ecole des loisirs (médium)
Date de parution : 2008
A partir de 11 ans

saia

- J'ai des hot-dogs et des sandwiches au Bayonne, mais c'est du porc, ce n'est pas, euh, casher ?
Sofiane se passe la main sur la figure.
- Casher, c'est pour les juifs, madame. La nourriture musulmane, c'est hallal. Et nous ne sommes pas musulmans non plus. Ne vous inquiétez pas pour Mister Bouffe, il va vous en manger un, de hot-dog.
- Disons deux, si c'est possible, dit Farid. Un avec du ketchup, un avec de la moutarde

Ils sont trois, trois frères : Farid, Karim et Sofiane perdus dans les montagnes basques... Ils ont quitté leurs montagnes savoyardes pour rechercher leur oncle parce que leur mère vient de mourir (la redoutable Rkya Khider, que ses trois fils adoraient tellement que quand ils en parlent ils ont "la fierté qui déborde) et que leur père est reparti depuis longtemps en Algérie (à Djanet, selon les frères, c'est pas la fête, c'est même prise de tête).
Un roman jubilatoire, hilarant, tendre et intelligent ! Et ses trois frères on les trouve si chouettes qu'on aimerait bien les emporter avec soi au fond d'une poche.

Gabriel Mouesca, non à la violence carcérale

Auteur : Caroline Glorion
Editeur : Actes Sud junior (ceux qui ont dit non)
Date de parution : mars 2010
A partir de 12 ans

gabriel_mouesca

La prison, Gabriel Mouesca la connait, il y a laissé 17 années de sa vie pour avoir appartenu au groupe basque armé indépendantiste Iparretarrak. Des années au cours desquelles il va dénoncer la promiscuité, les humiliations, le désoeuvrement.
A sa sortie de prison, les engagements de Gabriel Mouesca resteront les mêmes : justice sociale, lutte contre les inégalités, respect du droit de chacun. Ce qui change c'est que désormais il a droit à la parole et il va la faire entendre avec force en devenant président de l'Observatoire international des prisons, militant avec acharnement pour une prison plus humaine où la priorité serait la réinsertion et non plus l'obsession sécuritaire.
Un roman court, salutaire, complété par des annexes documentaires. Le portrait d'un homme debout face à l'arbitraire, l'inhumanité et la violence du système carcéral français.
Un titre qui vient enrichir la très remarquable collection "ceux qui ont dit non" dirigée par Murielle Szac. A lire notamment (mais toute la collection vaut vraiment le coup) : Victor Jara, non à la dictature ; Rosa Parks, non à la discrimination raciale ; Federico Garcia Lorca, non au franquisme ; Emma Goldman, non à la soumission et Jean Jaurès, non à la guerre... parce que c'est Jaurès et parce qu'il est signé Didier Daeninckx.

   

Dinky rouge sang


Auteur : Marie Aude Murail
Éditeur : École des Loisirs
Collection : Médium
Date de parution : 1991 réédité en 2011
A partir de 13 ans

Dinky_rouge_sang

Nils Hazard est Professeur en étruscologie. Presque sans le vouloir, il va devenir chasseur d'énigmes. Sa méthode est un peu singulière : pas de recherche de preuves, pas d'arrestation de coupable, il ne fait qu'imaginer ce qui se passe dans la tête des gens. Et il est sacrément doué pour ça ! Sa coéquipière c'est Catherine, une de ses étudiantes, brouillonne, casse cou, un tantinet exaspérante. 
Si Nils Hazard est si doué dans ses "missions", c'est peut être parce que c'est l'énigme de sa propre vie qu'il a du résoudre à l'âge de 13 ans, révélant au passage un terrible secret de famille.  
J'ai été emballée par ce roman. L'auteur nous promène avec brio et sans se perdre dans un labyrinthe d'énigmes qui s'entrecroisent tout en gardant l'ensemble absolument délicieux à lire.
Marie Aude Murail est l'auteur de
La fille du docteur Baudoin, deMiss Charity et de Simple, également chroniqués sur notre site.

Bande son : Mustang Sally - BO The Commitments


Les chats volants

Auteur : Ursula K. Le Guin
Illustrateur : S.D.Schindler
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : 2005
Age : 6 ans


Les_chats_volants
James,Roger,Harriet etThelma sont nés en ville.
Mais leur mère veut qu'ils s'en  aillent.
Pourquoi? Parce qu'ils ont des ailes!! Ce serait trop dangereux qu'un "zèbre humain" les trouve !
Alors ils disent au revoir à leur mère et s'en vont...
Plein d'aventures les attendent!!

Léna

Vendeur de rêves


Auteur : Christine Beigel
Éditeur : Sarbacane
Collection : Mini-romans
Date de parution : mai 2011
A partir de 13 ans 


Vendeur_de_reves


Comme 80 % des petits niortais de ma génération, quand à l'école le temps était venu de remplir la fiche de renseignements,  je notais sans la moindre originalité "Profession des parents : Employés d'assurance".
En ce début d'année scolaire, Marcus redoute le moment où il va devoir avouer à toute sa classe que la profession de son papa c'est squatteur de canapé et gobeur de télé, et ce depuis qu'il est au chômage...Non c'est trop dur. Et puis surtout si jamais il avoue, jamais Marilou ne s'intéressera à lui, jamais !
Comme Pôle Emploi n'a absolument rien à proposer à son père, Marcus prend les choses en main et décide de faire une liste de métiers pour chômeurs. Il trouve par exemple "Éleveur de parents parfaits", "Appeleur d'ascenseur", "Finisseur de phrases", "Agent de circulation des nuages", "Promeneur de présidents à la retraite", "Tueur de tristesse", en vain bien entendu...
La seule solution c'est le mensonge. C'est décidé, son père sera pilote de ligne. Marcus pensait qu'il se tirerait d'affaire en racontant ce bobard mais c'est en fait le début des ennuis.
Un grand bravo à l'auteur pour ce roman drôle tendre, bref, très réussi !
Dans cette même collection et déjà chroniqués sur notre site :
Les mots qui tuent, Les maux du coeur et Magie noire.

Magie noire


Auteur : Benoit Broyart
Éditeur : Sarbacane
Collection : Mini-romans
Date de parution : 2011
A partir de 13 ans


Magie_noire


Adrien aime la nuit. La nuit et l'obscurité. Il aime aussi Maldoror et surtout ses "Chants" dont les extraits viennent ponctuer ses journées. Révolte adolescente, romantisme à l'extrême jusqu'à la parodie, victoire de l'imaginaire sur le réel, voilà un peu à quoi ressemblent les pensées de ce p'tit mec, un ado comme les autres finalement. Il y a quand même un truc qui est bien réel : son sérieux coup de coeur pour Marion, sa voisine, elle aussi plus adepte du noir que du rose. Un soir, une coupure d'électricité les rapproche et ils se laissent envahir par l'obscurité que seule une flamme vient éclairer.
Encore une fois, 20/20 pour les Éditions Sarbacane et pour cette collection de romans courts et donc très intenses et bravo à l'auteur ! J'ai lu ce roman d'une traite, avec un petit sourire en coin, et j'ai eu envie de le relire dans la foulée.
Dans cette même collection et déjà chroniqués sur notre site : Les mots qui tuent et Les maux du coeur.

Bande Son : Bashung - La nuit je mens

Promise

Auteur : Ally Condie
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : avril 2011
A partir de 13 ans

Promise

Entre "Promise" et moi, le moins que l'on puisse dire, c'est que ça ne commençait pas très bien... Encore une histoire de rébellion dans un contexte d'horrible société futuriste ...Le fait qu'il soit associé à "Terrienne", le dernier Mourlevat que j'avais trouvé énorme, genre "Si vous avez aimé Terrienne", vous aimerez "Promise"... Et puis surtout le fait que ce soit le premier tome d'une série...Bref, c'était pas gagné !
Et poutant...
Cassia est une jeune fille bien comme il faut, docile, obéissante, soumise. La société dans laquelle elle vit ne laisse que très peu de place à  la liberté et à l'initiative personnelle. Ce sont les "Officiels" qui décident de tout : ce que vous mangez, où vous travaillez, qui vous aimez et bien entendu quand vous mourez. Le jour de ses 18 ans, elle est convoquée à une cérémonie durant laquelle elle va connaître quel "Promis" lui a été attribué. C'est avec une joie immense qu'elle apprend que ce sera Xander, son meilleur ami, qu'elle connaît depuis toujours. Tout semble parfait, jusqu'à ce qu'un tout petit grain de sable vienne enrayer la machine : Ty, poète, sensible, classé "Anomalie" par la Société. Peu à peu le doute s'empare des personnages, leur vision idyllique de la "Société" s'effrite et le pire du pire arrive : ils commencent à se poser des questions.
En fin de compte, j'ai beaucoup aimé ce roman. Même si il est vrai que j'aurais préféré qu'il n'y ait qu'un tome, je me suis laissé porter par cette écriture fluide. Une belle histoire d'amour post-apocalyptique qui nous fait aussi réflechir aux notions de révolte, de solidarité et de liberté.

Bande Son : Pink Floyd - The wall

JACK

Auteur : AM Homes
Editeur : Actes Sud (Roman ados)
Date de parution : mai 2011
Pour ados

jack

Jack va avoir 16 ans et mène une vie plutôt banale d’adolescent rythmée par ses cours au lycée, ses leçons de conduite, ses entraînements de basket, les filles et son meilleur copain Max qui a une fâcheuse tendance à manger comme un porc.
Depuis le divorce de ses parents, Jack vit avec sa mère qui, quand elle ne clope pas cigarillo sur cigarillos, bosse chez Century 21 et teste un tas de produits miracles sur les tâches de jus de raisin sur la moquette et Mickael, son beau-père, qui ressemble à un poteau de téléphone avec une barbe, adepte de zen, qui parle si lentement que tu peux choper une crampe avant qu’il arrive à dire ce qu’il a en tête.
Son père, ressemble à Robert Redford, il l’emmène au cinéma, au restaurant et Jack le voit comme une sorte de super-héros, du genre à grimper sur le toit de la maison pour voler au secours de son pauvre GI Joe resté coincé là-haut  à la suite d’une expérience assez idiote.

Jack va avoir 16 ans et sa vie devient vraiment foutraque le jour où son père
lui annonce qu’il est amoureux et qu’il vit en couple avec son vieil ami Bob.

Le truc avec ce roman c’est que l’histoire pourrait assez facilement virer au pathos mais ce serait sans compter sur le talent de AM Homes qui manie un humour parfois féroce, savamment distillé, pour dépeindre les affres d’un adolescent, certes pas tout à fait comme les autres, mais si ordinaire sans sa façon de se dépatouiller tant bien que mal avec cet âge un peu tordu, coincé entre l’enfance et l’âge adulte.

AM Homes a signé précédemment pour les grandes personnes un très irrésisitible roman : Ce livre va vous sauver la vie... qui pour de vrai ne vous sauvera pas la vie mais vous rendra peut-être addict aux donuts.
Jack est en fait son premier roman écrit à l'âge de 19 ans.

Echecs et but !


Auteur: Axl Cendres
Éditeur : Sarbacane
Collection : eXprim'
Date de parution : 2010
A partir de 15 ans

Echecs_et_but


"Dans la rue qui menait au Paradis, j'ai marché auprès des autres en chantant ma joie, le visage chargé de sang, les yeux gonflés de bonheur. Ça y est, j'étais devenu supporter. J'en étais. J'avais gagné le droit d'être heureux."

Le héros de ce roman était destiné à devenir champion d'échecs. Naturellement surdoué, il est pris en main par un maître, bien décidé à développer au maximum ses capacités innées. Pour cela, il l'envoie en ville, pour y recevoir l'enseignement d'un autre "instructeur". Logé dans une chambre au dessus d'un bar de supporters de foot, le Paradis, notre jeune prodige va se trouver immergé dans un univers qui lui est totalement étranger, radicalement opposé au monde des joueurs d'échecs.
Encore une fois, j'ai été complètement séduite par le ton d'Axl Cendres, drôle, vif, plein de charme et de finesse. 
 
Axl Cendres est également l'auteure de "Mes idées folles" et de "Les maux du coeur", chroniqués sur notre site.

Bande-Son : Manu Chao - La vida tombola

Laisse brûler


Auteur : Antoine Dole
Éditeur : Sarbacane
Collection : eXprim'
Date de parution : 2010
A partir de 15 ans



Laisse_brler


...Mythe du phénix : oiseau légendaire capable de renaître après s'être consumé par sa propre chaleur...

"Laisser brûler. Serré contre Benjamin, l'intérieur se consume. Dans se hoquet bizarre, c'est ma peine qui crépite, cuit et se décolle, une odeur de brûlé mais pas d'alarme interne. Non, rien. Pas cette fois. J'existe en dehors de la douleur. Juste laisser brûler. Pas soi, mais la douleur à l'intérieur de soi. Pour qu'il n'en reste rien. Ni Julien ni la peine."

Le roi de "l'auto-lynchage mental" c'est Noah, bourré de médocs depuis 6 ans, depuis que c'est arrivé, depuis que Julien l'a écrasé. Maxime c'est celui qui se trouve au mauvais moment au mauvais endroit, celui qui tombe amoureux de Noah le jour même où celui-ci le jette. Julien c'est l'animateur télé bidon d'une émission bidon sur une chaîne bidon qui se réveille un jour nu et ligoté à une chaise dans une cave...
Voilà les bases de cet incroyable roman. L'auteur passe de l'un de ses trois personnages à l'autre et tisse une toile invisible entre eux dans une ambiance dérrangeante à la fois violente et sombre mais aussi légère et très romantique. Un roman très fort et très intense qui m'a immédiatement donné envie de découvrir le premier roman d'Antoine Dole, "Je reviens de mourir".

Bande-Son : The Cesarians - Flesh is grass  

Le Libérator


Auteur : Richard Harland
Editeur : Hélium
Date de parution : 2011
A partir de 12 ans

le_liberator



Rappellez-vous : la première révolte conduite par Riff et Col Porpentine dans Le Worldshaker (premier tome paru en 2010) a permis de vaincre les tyrans et de rendre la liberté aux habitants des ponts inférieurs, "les immondes", esclaves de la haute société. Et le Libérator... c'est le nouveau nom octroyé par le tout neuf Conseil Révolutionnaire au navire sorti des cendres du Worldshaker.
Seulement, d’étranges sabotages viennent enrayer la belle mécanique de cette nouvelle société, où Rupins et Immondes doivent apprendre à vivre ensemble. De plus, Zeb un ami de Riff, est assassiné. La tension monte et les soupçons pèsent sur Col. C’est alors l’histoire d’amour naissante entre Col et Riff qui se met à tanguer, et toute l’idée de la révolution qui chavire.
Ce second tome ne déçoit pas bien au contraire… et tient toutes ses promesses. Richard Harland, auteur australien, confirme avec brio son talent de raconteur d’histoire en nous entraînant à la suite de Col et Riff dans un dédale de tuyauterie, jusqu’à un dénouement des plus explosifs.
Un véritable souffle de pure aventure, une soif de liberté qui tient en haleine jusqu’à ma dernière page.

L'ogre de la couronne


Auteur : Stéphane Tamaillon
Éditeur : Les 400 coups
Date de parution : 2009
A partir de 12 ans

Logre_de_la_couronne

Un nouveau Tamaillon? Et bien pas du tout, L'Ogre de la couronne est le premier roman écrit par cet auteur poitevin que Beurk Des Livres suit de près. En attendant la sortie du tome 2 des enquêtes d'Hector Krine, j'ai découvert cette semaine ce premier roman tout aussi bien ficelé que les 3 qui ont suivi.
L'intrigue se passe en 1900, à Paris, à la veille de l'inauguration de l'Exposition Universelle. Pierrot, un p'tit gars de la rue, va être malgré lui impliqué dans l'affaire criminelle qui terrorise la capitale : un tueur s'en prend aux jeunes femmes des quartiers populaires. Sa dernière proie : Blandine, pour qui Pierrot à un sérieux coup de coeur.
Des personnages attachants et cabossés par la vie + une enquête rythmée + un contexte historique et social très précisément décrit = un très chouette roman. 
 
Bande Son : Foo Fighters - Rope

Dans la peau d'un chef de gang


Auteur : Sudhir Venkatesh
Éditeur : École des Loisirs
Collection : Médium documents
Date de parution : Janvier 2011
A partir de 16 ans

Dans_la_peau_dun_chef_de_gang


Sudhir étudie la sociologie à l'université de Chicago. Il participe à un nouveau projet de recherche destiné à étudier les jeunes Noirs des cités de Lake Park, des quartiers de non droit où ni la police, ni les ambulances ne mettent plus les pieds. Après des débuts catastrophiques (le questionnaire élaboré par des universitaires est complètement à côté de la plaque, exemple : "Comment ressent-on le fait d'être noir et pauvre?"), J.T., le chef des Black Kings, le gang qui contrôle le quartier, décide de le prendre sous son aile, de lui montrer comment on s'organise pour survivre quand on est un "négro à Chicago".
Entre le roman noir et le reportage sociologique, Sudhir Venkatesh observe la violence et la misère d'abord comme un photographe animalier, avec une certaine distance, puis comme un grand reporter infiltré, de l'intérieur.


Bande son : DJ Shadow - Buildind steam with a grain of salt


Ceux qui n'aiment pas lire

Auteur : Rachel Corenblit
Illustratrice : Julie Colombet
Editeur : Le Rouergue (ZigZag)
Date de parution : 2011
A partir de 7 ans

ceuxquinaimentpaslire


Il existe de jolis pieds-de-nez dans la vie, comme celui, quand on est libraire de mettre en pile un petit livre qui fanfaronne en titre : Ceux qui n'aiment pas lire (et quand en plus on s'occupe d'un site qui s'appelle Beurkdeslivres, avouez que le pied de nez est sacrément farceur).
Samuel fait partie de ceux-là. Il n'aime pas lire, c'est comme ça. C'est pas que ça l'embête, ni même que ça l'inquiète (même si des fois il se ronge les ongles), ce que Samuel ne comprend pas c'est pourquoi les adultes autour de lui (sa mère bille en tête) en font tout un flan.
Pour se défendre contre cet harcèlement bouquinesque, Samuel sonne la révolution et créé le club de ceux qui n'aiment pas lire :

"Tu n'aimes pas lire!
Viens nous rejoindre à la bibliothèque Jacques Prévert tous les mercredis à 14 heures. Plus on est de fous, moins on lit!"

Un club de huit ennemis publics numéro 1 des livres et ils vont voir de quel bois ils se chauffent!

Une petite pépite de roman truffée de malice de Rachel Corenblit (auteur également du plus que très chouette Lili la bagarre). Et pour les membres du club de Samuel, si on vous met entre les pattes ce roman et que vous ne vous y collez pas comme une mouche sur de la confiture, pas de panique! Régalez vous des images rigolottes de Julie Colombet.

Lettre à mon ravisseur


Auteur : Lucy Christopher
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Scripto
Date de parution : Septembre 2010
A partir de 13 ans


Lettre__mon_ravisseur

"Ça s'est passé comme ça. J'ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t'aime.
Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part."

Je ne pense pas qu'il y ait de demi-mesure avec ce roman : on adore ou on déteste, on est emporté à la première page ou pas du tout. Moi j'ai immédiatement plongé dans ce récit.
Ce n'est pas l'histoire d'un kidnapping. Ce n'est pas non plus un essai de psychologie traitant du syndrome de Stockholm. C'est une histoire de survie et de lutte contre lui, Ty, un marginal vivant dans le désert australien. Et c'est tout simplement terrifiant. Ce qui m'a littéralement glacé le sang, c'est tout d'abord d'apprendre que Ty a choisi Gemma depuis des années. Il l'a observée et étudiée, il la connaît. Bien qu'il n'ait jamais de geste violent envers elle, il y a comme un arrière goût de viol dans ses propos. Autre personnage tout-puissant, invulnérable et sans pitié : la nature. Le désert et le feu du soleil sont les alliés de Ty et face à eux trois, Gemma n'a aucune chance, aucune. Et pourtant jamais le besoin fou de s'enfuir ne la quittera. Voilà pourquoi Lettre à mon ravisseur est une histoire de survie. Un roman fort, difficile à lire, très réussi.

Bande son : Radiohead - talk show host

Petit meutre et menthe à l'eau


Auteur : Cécile Chartre
Éditeur : Le Rouergue
Collection : Dacodac
Date de parution : 2011
A partir de 10 ans

Petit_meutre_et_menthe_a_leau

Après "Joyeux ornithorynque" et "Poil au nez", "Petit meurtre et menthe à l'eau" est le 3 ème roman de Cécile Chartre chroniqué par notre site.
Philibert va une fois de plus passer le mois d'août à la montagne avec son père et sa belle mère. Pendant ce temps ces frères et soeurs vont se la couler douce au soleil avec sa mère et son nouveau mari. Sa belle mère est coiffeuse à domicile, blonde et se traîne péniblement un QI de bigorneau. Il va passer un mois dans un trou paumé au milieu de nulle part où le seul lien avec l'occident est le Shopi. Son père n'ayant pas les moyens de louer un joli chalet pittoresque, c'est dans un studio pourrave qu'il va passer ou plutôt subir ces vacances. Voilà le tableau idyllique des vacances de Philibert, la loose de A à Z.
Pour échapper à tout ça en gagnant quelques sous, il va accepter de garder un chat à domicile pendant une semaine. Et si cette fausse bonne idée avait finalement du bon ?
Ce roman court est encore une belle réussite de Cécile Chartre. Comme toujours c'est très drôle, et plein de belles émotions.

Bande son : Bright eyes - First day of my life
   

Les tartines au Két-cheupe

Auteur : Marie-Sabine Roger
Editeur : Le Rouergue
Collection : DACODAC
Date de parution : 2010
A partir de 9 ans

Les_tartines_au_kt-cheupe  

« Quand on revient en classe, la maîtresse nous raconte une histoire.
C'est un petit qu'a tout un tas de frères plus grands. Ben, moi, je sais ce que ça doit donner à la maison : ses frères, ils doivent passer leur temps à lui flanquer des claques, et à lui crier dessus en disant :
« Hé, le nain, tu vois pas que tu gênes ?! Pousse-toi du milieu ! »
C'est pour ça qu'on l'appelle le petit poussé. [...]
Il court ramasser des petits cailloux blancs en bas de chez lui. Il habite dans une chômière. C'est un immeuble où il y a que des chômeurs dedans.»

Les tartines au kétcheupe c’est avant tout un ton et des situations à mourir de rire. L’un des rôles principaux est donné à la maîtresse et son « oeil garatoi » ou son doigt « viens-ici ». Comme tous les enfants de 5 ans, Nicolas passe beaucoup de temps à s’inventer une vie, des aventures ou des amis, Petit Toiseau et Fourmisseau. Bien entendu, la vie qu’il leur imagine ressemble étrangement à la sienne. Mais ils ont du bol parce que Nicolas leur donne toute l’attention et la protection que lui n’a pas. Il est le petit dernier et donc pour tous ces grands frères, il n’est jamais là où il faut quand il le faut, jamais à sa place mais elle est où sa place justement ?
Le rôle du père est tout simplement terrifiant. Quand il dit qu’il va « régler ça à la maison », on comprend très vite que les coups vont tomber…Grâce à un ton juste et intelligent, à travers le regard de ce petit filou brasse-bouillon, l’auteur décrit un quotidien violent et cruel mais jamais pleurnichard. Mais ce petit roman est aussi et surtout tendre, drôle, et espiègle.
Une mention spéciale au personnage de l’ « espliquologue » scolaire, qu’esplique rien du tout comme le remarque Nicolas…

Bande-Son : Des moustaches à la Nietzsche - Les blaireaux/Emily Simon

Rien de plus précieux que le repos

Auteur : Yamina Benahmed Daho
Editeur : Hélium
Date de parution : 2011
A partir de 11 ans

rien-de-plus-precieux-que-le-repos
En 1863, dans une plantation de coton près du fleuve Mississipi, un esclave Tommy découvre dans un coin un chou flétri.
Il a les pieds enchaînés, mais du pied, fait rouler ce chou et germe en lui l'idée d'un jeu où il faut faire passer, du pied, le légume dans le camp adverse.
Un petit texte court, simple, finement mené qui traîne longtemps en tête, comme une sorte de fable puissante et implaccable où un chou et un brin de collectif permettent à deux esclaves de gagner leur liberté et quelques années plus tard à un homme tranquille d'enlacer une jolie fille à la peau brune.
Un premier roman joliment réussi.

Bande son : Sac de sucre - Casey

Les zinzins de l'assiette


Auteur : Audren
Éditeur : École des Loisirs
Collection : Neuf
Date de parution : Février 2011
A partir de 9 ans

Les_zinzins_de_lassiette

"Notre mère ne sait pas cuisiner. Mais alors pas du tout. Quand elle rentre fatiguée du bureau, c’est tous les soirs le même menu : raviolis en boîte et yaourts sans goût. Mes trois frères et moi lui avons pourtant offert un livre de recettes pour son anniversaire, mais rien n’y fait, elle refuse de l’ouvrir. Nous, on rêve de boeuf bourguignon et de clafoutis aux cerises. La seule solution est d’enfiler le tablier et de se mettre aux fourneaux. Mais on ne devient pas cuistot d’un coup de baguette magique. Pourtant, nos tentatives culinaires semblent avoir un effet positif sur le moral de notre mère. Elle sourit beaucoup plus qu’avant, les yeux perdus dans le vague. Et elle n’hésite pas à inviter un nouvel ami à dîner…"

Dans la lignée de la "famille aux petits oignons" et du "crocodile rouillé", c'est une jolie fresque familiale que nous raconte ce roman. Encore une fois, c'est le point de vue des enfants , quatre p'tits mecs, qui est le fil conducteur de l'histoire et le moins qu'on puisse dire c'est que ça décape ! Avec beaucoup d'humour et de malice, Audren décrit le quotidien d'une famille ordinaire...ou presque. C'est surtout avec beaucoup de tendresse et d'indulgence qu'on assiste à un festival de maladresses. J'ai trouvé particulièrement drôle la tentative des garçons de cuisiner "au feeling" pour en mettre plein la vue à leur mère. Bref, un super roman à savourer sans modération !

Bande-Son : Jackson 5 - I want you back 
   

Krotokus 1er roi des animaux


Auteur : Caryl Férey
Editeur : Pocket jeunesse
Date de parution : novembre 2010
A partir de 9 ans

Krotokus_Ier_roi_des_animaux

Prenez un roi cruel et despotique, un conseiller sournois et lèche-botte, une bande de brutes au Q.I de moule, un prince héritier quelque peu efféminé, un manipulateur de première et une princesse niaise à souhait (elle s’appelle Princesse Papillon, c’est vous dire!) et vous aurez un échantillon de la galerie de personnages imaginés par Caryl Férey.
Krotokus Ierest un roi tyrannique qui passe sa vie à manger sans quitter son trône (jeu de mot!), il est conseillé par un chimpanzé Shita que tout le monde prend pour une guenon et entouré d’une bande d’affreux jojos sans cervelle. Suite à une dictature sanglante, le peuple menace de se rebeller, Shita propose donc à sa Saigneurie de marier son fils Pupus à une merveilleuse Danaïde. Mais cette dernière se fait enlever par un groupe de hyène-pirates. Voilà le groupe de lions barbares embarqués sur le Gnou II  et son capitaine Goupille, le renard dépravé, et ses poules de luxe, pour aller récupérer la demoiselle en détresse.
Au cours de leur poursuite, les aventures de l’équipage vont s’enchaîner à un  rythme endiablé. Il va s’échouer sur une île dirigée par des éléphants esclavagistes exploitant les autres animaux pour fabriquer des chaussettes. Il arrivera ensuite sur l’île aux vieux où on expulse les étrangers … puis il débarquera sur l’île où l’argent règne en maître.
Krotokus Ier est une fable animalière, humoristique et satirique, qui pourrait faire penser à celles de Jean de La Fontaine, à la sauce moderne. Chacun y trouve son compte: les enfants s’amuseront des péripéties de ses animaux, quant aux adultes, ils pourront rigoler (ou pas !) des situations cocasses qui ne sont pas sans rappeler une certaine actualité politique ...

 

La mort, j'adore ! saison 3


Auteur : Alexis Brocas
Éditeur : Sarbacane
Collection : EXPRIM '
Date de parution : Janvier 2011
A partir de 15 ans

La_mort_jadore


"- La fête est finie ! a gueulé le flic en déboulant. Jerry, appelle le poste, qu'ils nous envoient les camionnettes pour tout ce beau monde !
J'ai été la seule à réagir, tout le monde était bourré...vite, une idée :
- Monsieur policier ! Pitié ! Moi venir de France ! La France !...Pays communiste ! Sécurité sociale ! Chômage ! Moi franchir lignes barbelés, poursuivie KGB avec chiens ! Si vous arrêtez nous, moi retourner là-bas...
La vision d'une France communiste pleine d'ouvriers à béret portant au même bras la baguette et l'étoile rouge a fait son chemin dans leurs cerveaux...
- T'en dis quoi, Jerry ?
- J'en dis qu'elle a du cran, la petite ; ces cocos sont des salopards. Et il paraît que les Français sont tous homo. Des cocos gays, putain...
- Alors...on va dire qu'on a rien vu et rien entendu, hein Bob ?
- Ça, c'est bien parlé, Jerry. Et à mort le communisme !
- A mort, communisme ! j'ai répondu."

 
Retour gagnant pour Clem l’ex démone et Elo la jolie zombie. A Los Angeles, Clem profite de la vie estudiantine : Cours à la fac et leçons particulières de Saustre, Archidémon de prestige. Cette fois ci, c’est l’avenir de la planète qui est en jeu.
J’avoue avoir été assez perplexe en découvrant ce numéro 3… J’avais peur que le ton insolent et le style acéré d’Alexis Brocas soient atténués, un peu usés. Mais ce n’est pas le cas et c’est tant mieux ! L’auteur utilise malicieusement plusieurs niveaux de narration pour dynamiser l’intrigue, le tout assaisonné d’un humour noir irrésistible.
J’ai trouvé particulièrement savoureux les chapitres philosophiques et d’une manière générale j’ai aimé le contraste entre le côté fantastique et les préoccupations écologiques et environnementales.

Bande-Son : Pink - Raise your glass


Au galop sur les vagues


Auteur : Ahmed Kalouaz
Illustrateur : Franck Secka
Edition : Le Rouergue (DacoDac)
Date de parution : 2010
A partir de 8 ans.

augalopsurlesvagues

Léna nous livre sa première critique (et autant vous dire qu'on en est très fières).
Léna est une véritable croqueuse-dévoreuse de livres... autant vous dire que vous pouvez y aller les yeux fermés.

Julie a déménagé. Son voisin, Armand, a un cheval qui s'appelle Balto. Il va souvent faire des promenades sur la plage. Mais, un jour, Armand se fait renverser par un char à voile. Il doit aller à l'hôpital. Le neveu d'Armand (Armand l'appelle le bandit-manchot) veut vendre Balto à la boucherie chevaline.

Que peut donc faire Julie ?

C’est ce que vous découvrirez en lisant ce roman captivant et mystérieux.

J’ai bien aimé le courage de Julie, l’humour d’Armand et ses chansons de marins et surtout le personnage de Balto, cheval courageux qui réussit à vivre dans des conditions difficiles.

Léna

Terrienne


Auteur : Jean-Claude Mourlevat
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : Janvier 2011
A partir de 13 ans

Terrienne

En tant que fan absolue de Mourlevat, c'est avec une certaine fébrilité que j'ai commencé la lecture de Terrienne...hâte de plonger dans ce nouvel univers, peur d'être déçue...Une phrase de l'éditeur en 4ème de couverture m'intriguait avant de commencer : "Vous ne respirerez plus jamais de la même manière". A moins que l'un des personnages soit asthmatique, cette formule me laissait perplexe.
Après s'être mariée un peu trop vite à l'étrange Jens, Gabrielle disparaît. Un an après, sa soeur Anne reçoit un message de sa part, un appel au secours désespéré. Pour la retrouver, Anne va passer "de l'autre côté", elle va se glisser dans un monde parallèle et prendre le risque de ne jamais en revenir. Une terre dépourvue de tout ce qui nous fait râler dans  la nôtre : la foule, le bruit, la saleté, le mouvement permanent, la maladie. Tout est déshumanisé et aseptisé : pas de famille mais plutôt un binôme de deux "compatibles" à qui est attribué un "adopté". On ne respire pas, on ne rit pas, on ne pleure pas non plus. Même la mort est réglementée : elle se passe loin des vivants et à un moment très précis.
Sans que je sache vraiment pourquoi, je ne peux m'empêcher d'associer ce monde terrifiant à ceux de David Lynch : le malaise, la tension, l'ambiance brumeuse...mais sans brume. Alors que c'est le groupe Keane qui accompagne Anne tout au long du livre, c'est Julee Cruise que j'entends.
La grande réussite de l'auteur pour moi c'est qu'au fil des pages, ce monde ne nous semble pas seulement ennuyeux mais il nous inspire, comme à Anne, un profond dégoût.
Le Mourlevat nouveau est donc un grand cru. Il vous attrape à la première page et ne vous lâche qu'à la fin, le souffle court. Les personnages se débattent, ils galèrent et ça les rend terriblement attachants.
Je me suis souvenue d'une réplique nounouille d'une comédie romantique tout aussi nounouille qui bizarrement, associée à ce roman, prend un sens plus profond : "Vivre ce n'est pas seulement respirer, c'est aussi avoir le souffle coupé"...

Bande-Son : Julee Cruise - Falling

Les mots qui tuent


Auteur : Agnès de Lestrade
Éditeur : Sarbacane
Date de parution : 2011
A partir de 14 ans


Les_mots_qui_tuent

Mara c'est le contraire d'une causeuse. Les mots, ces mots qui trahissent son mal-être et sa solitude, elle les garde ou elle les planque dans son journal. Pour sa mère créatrice de vêtements pour enfants, aussi bienveillante et chaleureuse qu'un inspecteur des impôts, elle est au mieux le mannequin parfait, au pire...un porte-manteau.  A la rentrée de 4ème, elle rencontre Clara, aussi seule et différente qu'elle. Elles deviennent inséparables immédiatement. Mais un jour, pour être bien sûre de rester l'objet de toute l'attention de Clara, Mara va prononcer les mots qui tuent.
Un roman court puissant et brillant, des mots qui touchent.

Dans cette même collection et déjà chroniqués sur notre site : Magie noire et Les maux du coeur.

Bande-Son : Brigitte - Battez-vous 

Princesse des os


Auteur : Charlotte Bousquet
Éditeur : Gulf Stream
Collection : Courants Noirs
A partir de 13 ans

Princesse_des_os

Ce roman nous plonge au cœur de la Rome antique sous le règne d’Hadrien. Au sein de la gens patricienne Clarus, le jeune Titus disparaît de la domus familiale. Cet évènement touche particulièrement sa jeune cousine, Lucrécia. Devant l’inefficacité des enquêteurs et plus particulièrement celle du centurion Buculus, la jeune fille décide de prendre les choses en main, aidée de ses esclaves Dîn et Méroé. Leurs investigations vont tout d’abord les conduire  au stadium vers les coureurs de chars, puis les mèneront dans les profondeurs de la ville. Nous allons donc, à leur côté, découvrir les bas-fonds de la  cité , les complots divers, les différentes  croyances: le culte d’Hécate (déesse du monde des morts et des ombres, protectrice des sorciers), les malédictions et les graffitis, l’émergence de la secte chrétienne. Nos héros vont nous faire découvrir les surprenantes facettes de la ville impériale en 120 av. J.C. Mais, parviendront-ils à sauver Titus des griffes de ses tortionnaires ?
Comme dans les autres romans de cette collection, nous trouvons en annexe des informations sur les us et coutumes en vigueur à cette époque là: les courses de chars et les auriges (premières stars du monde sportif), les esclaves, le panthéon latin, les graffitis, la sorcellerie, l’ancêtre du fast-food, etc.
Ch. Bousquet signe un roman prenant aussi bien en ce qui concerne l’intrigue que l’atmosphère

Un cargo pour Berlin

Auteur : Fred Paronuzzi
Editeur : Thierry Magnier
Date de parution : 2011
Pour ados

Un_cargo

"On leur fout une trouille pas possible à ceux d'en face, vous imaginez pas. Ils auraient moins peur d'une invasion d'extraterrestres. A croire qu'on va leur refiler des maladies inconnues ou polluer l'air qu'ils respirent. Sans déconner, si les africains se mettaient à boire l'eau de mer pour traverser à pied, de l'autre côté, ils seraient bien capables de pisser tous en même temps histoire de faire remonter le niveau de la mer"

Ils ont quitté l'Algérie. Quand l'horizon est un mur, il vous prend des envies d'autre part, des envies de partir parce qu'on se sait prisonnier d'une cage dont personne d'autre ne distingue les barreaux. Nour, parce qu'elle est tombé amoureuse du mauvais garçon, de ceux qui couchent avec les filles sans trop se soucier des conséquences. Tariq, parce que dès le départ la vie ne lui avait pas filé les bonnes cartes.
Au fond de leurs poches, une carte postale, cornée, rafistolée avec du papier collant : der Berliner der fernsehturm. Mais au fond qu'importe, que ce soit la photo d'une tour de télévision, de la Tour Eiffel, du Colisée ou de Big Ben, c'est juste un bout de rêve. Un truc qui fait tenir, serrer les dents, qui empêche de flancher, qui permet de supporter les trajets en camion, les passeurs, la misère, la faim et la peur.
Alors face à la mer, face aux lumières de l'Espagne, Nour et Tariq rêvent de devenir à leur tour des harragas*, des brûleurs de détroit. Deux gamins en vadrouille vers un destin ou vers l'oubli... non, vers un destin car leur route aussi vache soit-elle croisera celle du blagueur Ahmed et de la douce-amère Madame El-Fathi.
Un roman sensible pour comprendre ce qui pousse des jeunes gens sur la route de l'exil.

*Harraga (mot originaire de l’arabe maghrébin Harrag, qui brûle) désigne les migrants qui brûlent, autrement dit, qui traversent clandestinement le détroit de Gibraltar.

Joyeux ornithorynque !


Auteur : Cécile Chartre
Éditeur : Le Rouergue
Collection : Dacodac
Date de parution : 2009
A partir de 10 ans

Joyeux_ornithorynque_

Zavez déjà vu un ornithorynque ...? C'est louche comme bête, non?
Un bec de canard, des pattes palmées et une queue de castor...c'est bien ce que je dis, c'est pas net comme animal.
Individuellement, un canard et un castor c'est vrai que c'est pas franchement le summum de l'épouvante mais tout ça dans une même bestiole...ben ça fait comme un bug, un bug un tout petit peu inquiétant.
Mais non ce roman ne raconte pas l'histoire d'un ornithorynque qui est content (rapport au titre...).
Dans la famille de Mado, le 4 juin c'est une date apocalyptique. En effet, c'est l'anniversaire de sa Maman. Et cette année promet d'être encore pire que les autres puisque Maman a 40 ans.
La journée commence exactement comme Mado l'avait prévu: sa mère finit par se lever, mi zombie mi fantôme, bref, comme le dit elle même Mado "Il ne lui manque plus que la parole pour que ce soit la fête" et c'est sauve-qui-peut pour le reste de la tribu.
Mais contre toute attente, cette journée va prendre une tournure différente, inédite et inoubliable.
Un roman à mourir de rire, plein de belles émotions, à découvrir absolument.

Bande-son : Bashung - Résidents de la République

L'homme qui plantait des arbres


Auteur : Jean Giono
Illustratrice : Joëlle Jolivet
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : 2010
A partir de 8 ans

Lhomme_qui_plantait_des_arbres

A l'occasion des 40 ans de la mort de Jean Giono, les éditions Gallimard Jeunesse publient une nouvelle version de ce superbe hymne à la nature.
Les images de Joëlle Jolivet ainsi que deux magnifiques pop-up accompagnent le texte et le mettent en valeur.  
Mais ce n'est pas tout ! Dans la collection "Écoutez-lire", l'éditeur propose un CD du texte lu par Jacques Bonnaffé dont la voix chaude et presque envoûtante vous transporte illico en Haute-Provence.
L'homme qui plantait des arbres c'est Elzéard Bouffier, un berger solitaire et paisible, un personnage extraordinaire rencontré par l'auteur lui même au cours d'une promenade.
Un livre et un objet vraiment superbe, énorme coup de coeur de cette fin d'année 2010.

Bande son : Vladimir kosma - La gloire de mon père